Les critères à prendre en compte pour bien choisir son vétérinaire
15 novembre 2018
Comment réduire ses déchets organiques en adoptant des poules ?
2 décembre 2018

Comment brosser son chat ?

Le chat sacré de Birmanie – également appelé chat birman – est un chat reconnu pour sa beauté. Beauté en grande partie due à ses yeux d’un bleu intense, mais aussi et surtout, à ses poils mi-long et soyeux. Si la légende raconte qu’un jour de conflit, un chat appartenant au grand Lama dans un temple de Birman se serait vu attribuer des pouvoirs par une déesse lui permettant ainsi de faire fuir les assassins de son maître et préserver ainsi son temple sacré, ses poils sont une réalité. Et, à l’image de tous les chats, il est par nature un animal très propre qui nettoie régulièrement son pelage. Mais voilà, même doté d’une certaine souplesse, il ne peut atteindre toutes les parties de son corps. Raison pour laquelle, on se doit de participer à l’entretien régulier de son pelage. Gros plan sur les astuces pour passer un moment privilégié avec son chat et éviter d’avoir des tonnes de poils dans toute l’habitation.

Les avantages du brossage

Si l’aspect soyeux du poil du chat birman notamment ne fait pas de nœuds, cet avantage n’empêche pas de devoir le brosser régulièrement, là encore comme toutes les races de chat. Le fait de participer à la construction d’une relation intime avec son félin grâce au brossage, ce dernier présente de nombreux autres avantages

Le brossage stimule la circulation sanguine, favorise la bonne santé de sa peau et des poils, participe au tonus musculaire, réduit le phénomène de « bourre de poils », permet d’éliminer les poils morts, retire les saletés accumulées, mais est surtout l’occasion de détecter la présence d’éventuels parasites comme la tique du chat, de blessures, de grosseurs, d’aspérités ou encore de tout autre problème au niveau de la peau. Pour finir, le brossage permet également de lisser son pelage et par voie de conséquence, d’améliorer sa perméabilité à l’eau et à la chaleur. 

Le matériel et les techniques de brossage

Le brossage doit s’inscrire dans une routine régulière. En règle générale, il est conseillé de brosser son chat à poil court une fois par semaine, son chat à poil mi-long tous les deux jours et son chat à poil long tous les jours. Routine qui sera d’autant plus agréable et facile à faire si le chat y est habitué dès son plus jeune âge, idéalement au stade de chaton. Dépendamment de la longueur du poil, le matériel nécessaire diffère pour l’entretien du pelage. Il est alors préférable de se procurer les outils de brossage pour chats adaptés à sa race. Un investissement qui n’est pas vain puisqu’ils dureront toute une vie ! La « brosse-cadre » s’adapte à tous les types de poils, le « furminator » élimine les poils morts et le sous-poil en profondeur, le « gant de toilettage » stimule l’action de caresses tout particulièrement pour les chats plus craintifs, la « brosse lisse » évite le phénomène d’électricité statique et est idéal pour adapter les chatons au brossage, le « peigne métallique à dents fines » est l’outil de référence pour les chats à poils courts notamment. Le tout est donc d’opter pour du matériel conçu spécifiquement pour les poils longs, courts ou mi-longs, mais aussi en fonction du caractère du chat.

Quant aux techniques de brossage, elles se doivent d’être douces et délicates pour ne pas brusquer le chat. Quel que soit le type de poils, il faut utiliser le matériel dans le sens de pousse du poil. Seule la brosse douce peut être employée pour brosser à rebrousse-poil. Pour les chats à poils courts, mieux vaut préférer un « peigne à dents fines » pour les zones sensibles comme le haut des pattes, le ventre et un « peigne à dents écartés » pour les zones plus denses comme le postérieur, la base de la queue en particulier. Quelle que soit la race de chat, la « brosse souple » est à préconiser pour les zones très sensibles que sont l’arrière des oreilles, les mamelons ou encore le menton. Et, pour redonner de l’éclat à son pelage, rien de tel qu’une douche, deux à trois fois par an, avec un shampoing adapté. Il ne restera plus qu’à lui faire des câlins. D’ailleurs, c’est bon pour le moral !