Identification des animaux : pourquoi et comment ?
25 mai 2018
Tout ce qu’il faut savoir sur la couvaison de la poule
29 juin 2018

Comment bien éduquer son chat et son chaton ?

Vous envisagez d’adopter un chat ? Dans ce cas, il n’est pas inutile de bien vous renseigner sur l’éducation du chaton. Sachez que l’éducation du chat adulte est différente de celle que vous donnerez au chaton. Contrairement au chien, le chat est indépendant et ne nécessite que peu d’éducation. Il reste cependant important de bien comprendre votre félin. Vous découvrirez dans cet article tous les points importants que vous devez connaitre pour bien éduquer le félin.

L’éducation du chaton

L’éducation du chaton est importante pour qu’animal et maître puissent vivre ensemble et en harmonie. L’éducation commence dès le plus jeune âge du chat.

Avant de commencer, il faut que vous sachiez qu’un chaton doit rester au moins 12 semaines avec sa mère. Durant cette période, il recevra une éducation de base (socialisation, découverte de l’environnement, propreté…) durant laquelle il imite ce que font sa mère et ses congénères.

Un chaton séparé trop tôt de sa mère risque de ne pas connaître les comportements de base, et s’avérera bien plus délicat à éduquer.

La socialisation du chaton

Dès que vous rentrez de l’élevage félin, ou dès que le chaton a entre 5 et 8 semaines, vous pouvez commencer à le socialiser.

Vous prenez alors le relais de la mère et continuez les leçons qu’elle a déjà données au chaton. Pour que l’animal se familiarise avec la maison, ses occupants, les autres animaux et les appareils ménagers, manipulez-le souvent.

Faites fonctionner les appareils en même temps que vous tenez et caressez le félin dans vos bras. Laissez-le découvrir sa nouvelle maison par lui-même.

À savoir : plus un chaton est initié jeune aux évènements de la vie courante (invités à la maison, bruits de la circulation, caresses, toilettage, etc.) et moins il sera craintif à l’âge adulte.

Les interdits

Si le chat est têtu, il reste possible de lui inculquer quelques limites.

Interdisez à votre chaton de monter sur la table, griffer les fauteuils, voler des mets … Sachez dire un « non » ferme sans donner de punition corporelle, ou émettez un bruit sec qui traduit votre mécontentement. Si le chat continue son méfait, saisissez-le par le cou et retirez-le du lieu du crime.

À terme, le chaton associera le « non » à un interdit, et cessera toute bêtise quand vous direz « non ».

Vous pouvez s’il le faut le prendre par la peau du cou et le déposer ailleurs. Après ce « non », ne le caressez pas. S’il se comporte bien, vous pouvez lui offrir une friandise comme récompense.

À savoir : certains comportements du chat (notamment les griffades) sont naturels. Pensez donc à lui offrir des griffoirs ou un arbre à chat, pour lui laisser l’occasion de faire ses griffes sur une surface autorisée.

Le rappel du chat

Appelez-le le plus souvent possible par son nom, surtout à l’heure du manger.

De temps en temps, appelez-le juste pour lui offrir sa friandise préférée. Peu à peu, quand il entend son nom il pensera à la friandise et viendra à vous facilement.

Malheureusement, le rappel du chaton reste plus délicat à apprendre que celui du chien, et votre félin restera généralement un animal assez indépendant.

L’éducation du chat adulte

Le chat adulte est plus difficile à conditionner. Ainsi, il sera plus délicat d’éduquer un chat adulte que vous venez d’adopter. Mais ce n’est en aucun cas impossible !

De là où il vient, il avait sa maison, ses habitudes, mais peut-être aussi ses craintes, son anxiété… Si vous devez manipuler un chaton quelques minutes par jour pour le rendre affectueux, ce n’est pas la même chose pour un chat adulte. Pour qu’il soit câlin, il faut lui laisser du temps et gagner petit à petit sa confiance.

Dans un premier temps, confinez le chat dans un petit espace de la maison, pour ne pas qu’il soit intimidé (et accessoirement pour ne pas le perdre !). Donnez-lui accès aux autres pièces progressivement, dès lors qu’il se sent plus à l’aise.

Si le chat est peureux, aménagez-lui des cachettes, au sol ou en hauteur pour qu’il puisse observer ce qu’il se passe et dominer la situation à sa manière. Enrichissez petit à petit son environnement avec de nouveaux sons, choses et jouets, tout en jouant avec lui.

Créez un environnement accueillant pour le chat, pour qu’il se sente chez lui. Protégez-le des endroits dangereux comme les câbles électriques, les plaques de cuisson… Ne mettez pas des choses fragiles en hauteur si le chat aime grimper, offrez-lui des griffoirs ou un arbre à chat.

Points clés pour une éducation réussie

Le chat est intelligent et peut comprendre les ordres si vous savez comment l’éduquer. Indépendant, il ne cherche pas à vous plaire, comme c’est le cas pour un chien.

Pour l’éduquer, il vous faut :

  • Une bonne dose de patience,
  • De la persévérance,
  • De la douceur,
  • De l’imagination pour ses jeux.

Il est également essentiel de comprendre le fonctionnement du chat. Dans bien des cas (malpropreté, agressivité, griffes, etc.), un chat peut déranger son maître non pas par volonté de nuire, mais parce qu’il ne se sent pas bien.

Face à un chat difficile, le mieux est parfois de faire appel à un comportementaliste félin.